développement


développement

développement [ dev(ə)lɔpmɑ̃ ] n. m.
XVe, répandu XVIIe-XVIIIe; de développer
A(Spatial)
1Rare Action de donner toute son étendue à (qqch.). déployer, dérouler. Le développement d'une pièce d'étoffe. (1694) Géom. Extension, sur un plan, de la surface d'un corps solide. projection. Développement d'un cube. Développement d'une courbe. Math. Écriture (d'une fonction) sous la forme d'une série entière, d'un polynôme. Développement asymptotique, limité d'une fonction. Développement en base p d'un nombre écrit en base n.
2(1886) Cour. Distance développée par un tour de pédale d'une bicyclette. Braquet donnant un développement de 7 m.
3Action de développer (une pellicule photographique). Développement et tirage.
B(Temporel)
1(1755) Action de se développer (organisme; organe); évolution de ce qui se développe. croissance, épanouissement. Développement d'un embryon ( embryogenèse) , d'une plante. Être arrêté, gêné dans son développement. Développement exagéré, insuffisant d'un organe. hypertrophie; hypotrophie. Développement des germes pathogènes. Biol. Succession des événements par lesquels un organisme arrive à maturité. ontogenèse.
Par anal. Développement intellectuel. Développement humain. Loc. Pays, région en voie de développement, dont l'économie n'a pas atteint le niveau des pays industrialisés (les plus pauvres sont dits moins avancés, ou P. M. A.) (euphémisme créé pour remplacer sous-développé).
2Progrès, en extension ou en qualité. Développement du commerce, d'une affaire. essor, extension. Développement des sciences. progrès. « Le but du monde est le développement de l'esprit » (Renan). Développement d'une religion, d'un parti politique. expansion, propagation, rayonnement.
Au plur. Suite, prolongement. Les nouveaux développements d'une affaire. rebondissement.
3(av. 1842) Exposition détaillée (d'un sujet). exposé; détail. L'introduction, le développement et la conclusion d'une dissertation. « il se lança dans un long développement » (Romains). tirade. Entrer dans des développements superflus. longueur. Développement d'un thème musical.
4(de l'angl. amér. development « mise au point ») Anglic. Phase de la fabrication (d'un produit, d'un matériel) qui suit sa conception et qui se termine à la réalisation des têtes de série. Étude et développement d'un matériel d'armement. Recherche (scientifique, technique) et développement (industriel).
⊗ CONTR. Enveloppement; enroulement, repliement. Déclin, régression . Résumé.

développement nom masculin Littéraire. Action de déployer ce qui était roulé, plié (papier, tissu, etc.) : Le développement d'une banderole. Fait de grandir, de croître, de se développer ; croissance : Développement intellectuel d'un enfant. Fait pour quelque chose de progresser, de s'accroître, de prendre de l'importance ; essor, expansion : Développement industriel d'une région. Mise au point d'un appareil, d'un produit en vue de sa vente ; période précédant la commercialisation : Le développement de cette machine demandera deux ans. Fait de se développer, de se multiplier, de proliférer : Développement anarchique des cellules cancéreuses. Exposé détaillé d'un sujet : Se lancer dans un long développement. Biologie Suite de phénomènes qui conduisent l'individu animal ou végétal du stade de la cellule initiale (œuf fécondé, zygote) à la forme adulte reproductrice. Cycles et motocycles Distance parcourue par une bicyclette pour un tour complet du pédalier. Dessin et perspective, Bâtiment Action de développer un élément d'architecture ; dessin ainsi obtenu. Économie Amélioration qualitative et durable d'une économie et de son fonctionnement. Imprimerie Opération qui a pour but de révéler les parties atteintes par la lumière et, dans les procédés photomécaniques, d'éliminer les parties de couche photosensible non insolées. Mathématiques Image dans un plan, par une isométrie, d'une surface développable. Mécanique Détermination de la longueur d'une barre, d'un tube, etc., ou du contour définissant la surface à découper dans une plaque ou une tôle, à partir de la forme particulière que l'on se propose de lui donner par cintrage, pliage, ou roulage. Musique Dans une composition musicale, partie qui suit une exposition et qui reprend, en les amplifiant, ses éléments thématiques. Photographie Opération transformant l'image latente en image visible. ● développement (citations) nom masculin François Guizot Nîmes 1787-Val-Richer, Calvados, 1874 Académie française, 1836 Le développement intellectuel et moral des individus ne marche pas aussi vite que le développement de leur existence matérielle. Histoire parlementaire de la France développement (expressions) nom masculin Société de développement régional (S.D.R.), établissement financier créé en 1955 et constitué en vue de favoriser le développement économique régional. (Les S.D.R. établissent des programmes d'action qui tendent à se rapprocher des objectifs des plans régionaux de développement et jouent le rôle de banques d'affaires [prises de participations, prêts, émissions d'emprunts interprofessionnels, etc., destinés aux P.M.E. de leur circonscription].) Développement durable, mode de développement veillant au respect de l'environnement par une utilisation prudente des ressources naturelles afin de les rendre durables dans le long terme. Pays en voie de développement (P.V.D.) ou pays en développement (P.E.D.), pays du tiers-monde qui, partant d'un état de sous-développement économique et social notoire, ont cependant entamé le processus d'un certain développement. Sociologie du développement, étude des rapports sociaux et du changement social liés aux transformations économiques, notamment dans les pays en développement. Développement limité d'ordre n d'une fonction f au voisinage de x0, expression de f sous la forme a0 + a1(x x0) + … + an(x x0)n + (x x0)n.ε(x),où ε est une fonction définie, comme f, dans un voisinage de x0 (x0 éventuellement exclu) telle que . Développement en série entière d'une fonction, série entière qui, dans un certain domaine, a pour somme la fonction considérée. Échelle de développement, épreuve ou ensemble d'épreuves permettant d'apprécier le degré de l'évolution psychologique d'enfants ou d'adolescents. ● développement (synonymes) nom masculin Littéraire. Action de déployer ce qui était roulé, plié (papier, tissu...
Synonymes :
- dépliage
- dépliement
Fait de grandir, de croître, de se développer ; croissance
Synonymes :
- épanouissement
- évolution
- progrès
Contraires :
- régression
Fait pour quelque chose de progresser, de s'accroître, de prendre de...
Synonymes :
- montée
Contraires :
- décadence
- déclin
- récession
- sclérose
Exposé détaillé d'un sujet
Synonymes :
- exposé
- récit
- tartine (familier)
Contraires :
- abrégé
- résumé

développement
n. m.
d1./d Action de déployer, de donner toute son étendue à.
Fig. Déroulement. Développement des opérations.
GEOM Action de développer un solide.
MATH Action de développer une expression algébrique.
d2./d Exposition détaillée. Développement d'une idée. Introduction, développement et conclusion d'un exposé.
d3./d Accroissement naturel d'un organisme vivant par l'acquisition de nouvelles fonctions, de nouveaux organes (distinct de la croissance). Développement d'un bourgeon.
Accroissement des facultés mentales ou intellectuelles. Le développement de l'intelligence chez l'enfant.
d4./d Ampleur, importance, extension que prend une chose qui évolue. Une entreprise en plein développement. Syn. essor, expansion.
Pays en voie de développement, en développement: expressions créées pour remplacer pays sous-développé (V. encycl. ci-après).
Développement humain.
Projet de développement: intervention visant à initier ou à renforcer des activités et dont les effets peuvent accroître le développement d'un secteur.
Droit du développement: ensemble des instruments juridiques permettant de provoquer des changements socioculturels favorables au développement.
Développement durable, qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.
d5./d TECH Ensemble des opérations permettant de faire apparaître l'image sur un cliché photographique.
d6./d Distance parcourue par une bicyclette à chaque tour de pédalier.
Encycl. Si la croissance économique a toujours préoccupé les économistes, c'est seulement dans les années 1940-50 qu'ont vu le jour les premières théories du développement. La prise de conscience du retard accusé, du point de vue de leur industrialisation, par un grand nombre de pays africains, latino-américains et asiatiques est à l'origine de ces travaux. Le développement a ainsi été décrit comme une succession d'étapes qui diffèrent à des degrés divers soit par la forme d'organisation (familiale, urbaine ou nationale) de la production et des échanges, soit par la nature du secteur prédominant (primaire, secondaire ou tertiaire), soit encore par le rythme de croissance de l'investissement et de l'accumulation du capital. Ces étapes sont les suivantes: tradition, transition, décollage, maturité, consommation de masse.

⇒DÉVELOPPEMENT, subst. masc.
I.— Domaine de la vie cour.
A.— [En parlant d'obj. concr.] Action de développer, de se développer; état qui en résulte.
1. Vieilli, rare. Action d'ôter ce qui enveloppe. Développement d'un colis (DUB.). Synon. déballage.
2. P. ext. Action de dérouler, d'étendre. Développement d'un rouleau de tissu, d'un parchemin. Synon. déploiement, déroulement.
3. P. anal. (dans une description). Vers le milieu de son développement, à cent quatre-vingts marches d'élévation, cet escalier passait du côté méridional d'une vaste cour (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 311).
Spéc. Action de tendre dans toute sa largeur, son envergure.
a) Développement d'une armée. Synon. déploiement (mouvement stratégique).
b) Développements gymnastiques. Tout d'abord, ce n'était que des développements gymnastiques, des extensions de bras, des ploiements de jambes (E. DE GONCOURT, Zemganno, 1879, p. 67).
c) État de ce qui est très vaste, très étendu (en largeur, en espace). Un nouveau désert s'ouvrit alors, l'Aguerguer, c'est-à-dire un immense développement de cailloux blancs et de sable blanc, parsemé de dômes de sable étincelants (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 132). Entre le sentier et le ruisseau, un grand développement de fraises des bois (LARBAUD, Journal, 1934, p. 304).
4. Emplois techn.
a) GÉOM., ARCHIT. Développement d'un solide sur un plan. Synon. projection. Hélice, spires, développement de liaisons angulaires dans l'espace (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 14).
b) CYCLISME. Développement d'une bicyclette. Distance parcourue en un tour de pédale.
c) PHOT., cour. Développement d'un cliché, d'une pellicule, d'une photo; développement et tirage. Avoir assisté au développement immédiat des photographies reçues par T.S.F. (MORAND, Londres, 1933, p. 275).
B.— Au fig.
1. Rare, vieilli. [En parlant d'une pers.] Action de montrer, de manifester. Un développement de forces, de ressources. Synon. déploiement :
1. ... il (...) son dessein d'infliger quelques jours d'arrêts de rigueur à l'officier français qui s'était rendu coupable de ces peccadilles. On sait l'enthousiasme des députés devant un tel développement d'énergie.
CLEMENCEAU, Vers la réparation, 1899, p. 90.
2. [En parlant d'une réalité abstr., principalement d'un produit de la pensée, du contenu du discours] Action de traiter une question en profondeur ou de l'exposer de manière détaillée, oralement ou par écrit; son résultat. Un long développement; des développements inutiles, superflus. Entrer dans les développements (Ac. 1878-1932). Cela demanderait, mériterait de grands développements. Synon. chapitre, exposé, traité, détail. Je pense au développement qu'un écrivain de génie pourrait donner à l'idée banale que voici... (BLOY, Journal, 1894, p. 160).
a) [Développement empl. comme compl. déterminatif] Matière à développement. « L'homme pense sa parole avant de parler sa pensée. » Beau sujet de développement (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 439).
Développement de + subst. abstr. Développement d'un thème, d'une théorie, d'un projet. Je retrouve justement dans Mme de Staël le développement de mon idée sur la peinture (DELACROIX, Journal, 1824, p. 50). Le lyrisme est le développement d'une exclamation (VALÉRY, Tel quel I, 1941, p. 146).
Développements + de + subst. Je crois que les hasards d'une causerie familière sont moins dangereux pour mon sujet que les développements logiques d'une étude écrite (FRANCE, Livre ami, 1885, p. 293). Donner, faire des développements à + subst. On fait lecture d'une lettre par laquelle les ministres du roi demandent qu'il soit fait quelques développements à l'arrêté du 18 novembre (Le Moniteur, 1789, p. 222). Il donnait à sa thèse des développements tour à tour ardus et comiques (FRANCE, Jocaste, 1879, p. 38).
b) Emploi abs. Quel regret de n'avoir pas eu le temps de rédiger l'œuvre, avec les développements nécessaires! Mais voici mes notes complètes, classées (ZOLA, Argent, 1891, p. 421) :
2. ... quand il [Olivier] était profond, elle [Mme de Guilleroy] tâchait de le suivre en ses développements, sans y parvenir toujours, et lorsqu'elle pensait à autre chose, elle semblait l'écouter avec des airs d'avoir si bien compris (...) qu'il s'exaltait à la regarder l'entendre, ému d'avoir découvert une âme fine, ouverte et docile, en qui la pensée tombait comme une graine.
MAUPASSANT, Fort comme la mort, 1889, p. 30.
) En partic., péj. Synon. longueurs; détails superflus, inutiles. Le livre [American note-books de Hawthorne] est plein de petites phrases de ce genre, sans développements, sans bavardage, paroles d'un homme taciturne, rêveur, secret (GREEN, Journal, 1944, p. 149).
) Spécialement
ALG. Développement d'une fonction (en série), d'une série, d'une expression algébrique. Action de développer (cf. développer I B 2b, en partic.).
LITT. Action, fait de développer. Le développement. Le style abondant, prolixe. L'alexandrinisme, avec son cri de guerre contre le développement, sa vénération du court et de l'exquis (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 164).
♦ Résultat de cette action. Une certaine manière en relief, forte, pesante, abondante convient à ces grandes fresques qu'est un développement de Balzac (BARRÈS, Cahiers, t. 10, 1913, p. 65).
[Dans une dissertation littér.] Développement. Partie qui suit l'introduction et précède la conclusion, et qui traite en profondeur la question proposée par le sujet. Anton. plan, introduction, conclusion. Il me proposait chaque jour un sujet nouveau, dont j'avais seulement à établir le plan (...) cela fait, j'étais dispensé de tout développement (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p. XLVI) :
3. ... Si j'avais été Gisèle, je ne me serais pas laissée emballer et j'aurais commencé par écrire sur une feuille à part mon plan. En première ligne, la position de la question et l'exposition du sujet; puis les idées générales à faire entrer dans le développement; enfin, l'appréciation, le style, la conclusion.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 913.
Exposé long et détaillé. Là-dessus il [M. Nisard] fait sur ce caractère de l'homme de talent quatre à cinq longues pages spirituelles (...) un morceau à effet, à illusions, tout en hors-d'œuvre, un développement, comme on dit dans l'école (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 3, 1846-69, p. 346).
Déduction logique, conclusion. Le développement logique de ces prémisses (BREMOND, Hist. sent. relig., 1921, p. 641).
♦ Le développement d'une action. Synon. déroulement.
THÉÂTRE. [En parlant d'action dramatique] Développement de l'action, d'une intrigue. La stratégie est le développement d'une action et la comédie d'un caractère (STENDHAL, Journal, 1801-05, p. 97). Une histoire d'amour ne peut avoir son plein développement qu'en quatre actes (RENARD, Journal, 1902, p. 764).
MUS. Exposition détaillée d'un sujet, d'un motif initial, repris et modifié. Développement d'un thème; développement de sonate, de symphonie; développement beethovenien (v. ce mot, ex. 2). Anton. exposition, thème, sujet, reprise, fin. Elle [une religieuse] lui donna [au Magnificat] de riches, de gracieux développements, dont les différents rythmes accusaient une gaieté humaine (BALZAC, Langeais, 1834, p. 202).
C.— [En parlant d'êtres vivants, êtres hum., espèces animales ou végétales] Action de se développer organiquement, de croître; son résultat. Youpa-la, appareil pour le développement physique des enfants (Catal. jouets [Bon Marché], 1936) :
4. ... nous sommes donc amenés à la considérer [l'action] comme un germe vivant, qui, doué d'une puissance évolutive, a, dès qu'il est conçu et planté dans l'organisme humain, une croissance naturelle, un développement interne, et pour ainsi dire des fonctions de nutrition, de relation et de reproduction. C'est de cette germination qu'il faut désormais suivre le progrès organique.
BLONDEL, L'Action, 1893, p. 142.
SYNT. Développement de l'embryon, du corps, d'une plante; développement complet, lent, rapide, précoce; phases, stades du développement; être arrêté, gêné dans son développement; arrivé à son plein développement.
1. [En parlant de l'homme] Développement complet, intégral de l'homme; développement harmonieux de l'homme complet. Exercice de toutes ses capacités; maturité humaine dans tous les domaines. Croyance passionnée à la bonté des choses (...) réconciliation de la matière et de l'esprit; développement harmonieux de l'homme complet, l'exercice de ses facultés supérieures suffisant à tempérer et à purifier les instincts de la chair (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 133) :
5. L'idéal pour moi (...) c'est mêler du grand aux plus humbles choses terrestres; c'est faire grand tout ce qu'on fait; c'est le développement complet de tout ce que le souffle créateur a mis en nous comme facultés divines.
MARTIN DU GARD, Les Thibault, Le Cahier gris, 1922, p. 622.
Développement physique, du corps. Croissance organique naturelle, évolution physique, de la naissance à la maturité, en passant par les stades de l'enfance et de l'adolescence avec toutes les modifications physiques, psychiques, etc. qui l'accompagnent. Ces cris de l'enfance, unis aux sons de voix graves (...) qui comprennent (...) la vie humaine avec tous ses développements (BALZAC, Ferragus, 1883, p. 133). Par la connaissance des hormones, ne sommes-nous pas à la veille de mettre la main sur le développement de notre corps,— et du cerveau lui-même? (TEILHARD DE CH., Phénom. humain, 1955, p. 277 ):
6. L'enfance et l'adolescence durent environ dix-huit ans. La maturité et la vieillesse, cinquante ou soixante ans. L'homme passe par une brève période de développement, et une longue période d'achèvement et de déclin.
CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 220.
[En parlant de l'être humain dans sa vie prénatale] Formation, évolution de l'embryon, croissance intra-utérine, de la fécondation du germe à la naissance de l'enfant. Connaître la formation de l'embryon, puis le développement du fœtus, à chaque jour de sa vie intra-utérine (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 37) :
7. Nous estimons qu'il y a continuité ininterrompue entre l'évolution de l'embryon et celle de l'organisme complet. La poussée en vertu de laquelle l'être vivant grandit, se développe et vieillit, est celle même qui lui a fait traverser les phases de la vie embryonnaire. Le développement de l'embryon est un perpétuel changement de forme.
BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 18.
[En parlant d'une partie du corps, d'un organe] Le développement du crâne [de César, dans le buste de Naples] est prodigieux (MÉRIMÉE, Conjur. Catilina, 1844, p. 262). La beauté du corps est faite du développement harmonieux de tous les muscles et de toutes les parties du squelette (CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935 p. 73).
2. [En parlant d'un être vivant autre que l'homme] Un sanglier arrivé à son développement est un dominateur, un guerrier (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 2).
3. [En parlant du monde vivant en gén.] Développement des espèces. Synon. évolution, transformation. Car enfin la terre n'est plus simplement une sorte de grand corps qui respire (...) elle a dû commencer, à quelque moment; elle passe par une suite liée d'équilibres mouvants; elle tend vraisemblablement vers quelque état final. Elle a une naissance, un développement, et sans doute une mort en avant (TEILHARD DE CH., Phénom. humain, 1955, p. 105).
[En parlant de germes] Les vieux cliniciens pensaient même que les longs chagrins, l'inquiétude persistante, préparent le développement du cancer (CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935p. 171).
4. P. anal. [En parlant des facultés innées de l'homme, notamment de ses facultés supérieures, puissances de l'intelligence, du cœur, de la volonté] Action de changer, d'évoluer, de progresser; son résultat; évolution de l'homme vers l'épanouissement de ses aptitudes et de sa personnalité. Développement humain, intégral, intellectuel, moral, psychologique, de l'esprit, de l'intelligence, des facultés humaines, de la personnalité. Synon. évolution, maturation, progrès, épanouissement. Tous les exercices doivent aider au développement des facultés de l'enfant, sans fatigue, sans contrainte (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 106) :
8. Les grandes familles ramifiées, par les réunions fréquentes, les vacances en commun, les échanges de séjours entre les enfants, favorisent un développement précoce de la sociabilité.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 105.
5. P. ext. [En parlant des aspects collectifs de la vie hum.; le compl. déterminatif est un subst. abstr.] Action de prendre de l'ampleur, de l'importance, de la qualité; d'accroître, de multiplier et d'améliorer (quelque chose); action de se développer ou de développer. Synon. essor, expansion, extension, progrès; anton. stagnation, régression, ralentissement. Le désir de connaître la nature a eu sur le développement des mathématiques l'influence la plus constante et la plus heureuse (POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 147).
II.— Domaine de l'écon.
A.— [Avec l'idée de modernisation]
1. ,,Amélioration quantitative et qualitative de la situation d'une unité économique. Le développement d'une entreprise`` (TÉZENAS 1972). Développement technologique; être en plein développement :
9. Sache toutefois que cette entreprise de mon père, pour atteindre un développement convenable, exige une mise de fonds non médiocre, dix ou douze milliers de francs pour le moins.
DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Combat contre les ombres, 1939, p. 71.
2. [En parlant d'un pays en cours d'industrialisation] Nation, pays, région en voie de développement. Nation, etc. dont le niveau économique est inférieur à celui des pays industrialisés du monde occidental. Synon. vx sous-développé; synon. mod. du Tiers Monde, démuni, pauvre; anton. développé, industrialisé, nanti, riche, à économie avancée. Les ressources conventionnelles ne pourront longtemps suffire à satisfaire à la fois aux besoins sans cesse croissants des pays industrialisés et à la transformation des pays en voie de développement (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 10).
Emploi abs. Aide au développement. Par opposition à la croissance quasi mécanique d'un produit traité comme une chose, le développement est une relation d'hommes à hommes (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 255) :
10. L'économiste, à qui l'on demande : « Qu'est-ce que le développement? » doit, à mon sens, répondre : le développement est la combinaison des changements mentaux et sociaux d'une population qui la rendent apte à faire croître, cumulativement et durablement, son produit réel global.
PERROUX, Écon. XXe s., 1964 p. 155.
B.— [Avec influence du concept américain de « development », en parlant d'un produit industriel] Mise au point industrielle d'un produit, phase précédant celle de la commercialisation et faisant suite à celle de la découverte de celui-ci (d'apr. TÉZENAS 1972). ,,Étude et développement d'un matériel d'armement`` (ROB. Suppl. 1970). Recherche de développement, synon. recherche industrielle (cf. appliqué II A).
Rem. Plutôt que développer, le verbe trans. corresp. est, pour cet emploi spéc., « mettre au point en vue de la vente » (cf. SOURNIA Méd. 1974); mais quoique adapté de l'américain, le sens B se présente dans la conscience ling. fr. (cf. Actual. terminol. 1972, t. 5, n° 8, p. 4) comme une ext. et une spécialisation du sens gén. du subst. usuel, appliqué à une phase plus évoluée de l'élaboration d'un produit industriel.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Pour [] ouvert à l'initiale ds DG, cf. développer. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIVe s. [ms.] desvelopemens « action de déplier ce qui était enroulé sur soi-même » (Rec. gén. des lex. fr. du moy. âge, éd. M. Roques, t. 2, 10488); b) 1694 archit. (CORNEILLE); c) 1754 alg., géom. (Encyclop. t. 4); d) 1797 « distance parcourue » (Voy. La Pérouse, t. 3, p. 110); 1900 d'une bicyclette (Nouv. Lar. ill.); 2. a) 1754 « action de se développer, de croître » (BONNET, Essai de psychol., p. 61); b) 1754 au fig. « action d'évoluer » (ID., ibid., p. 143); 3. a) 1789 « exposition détaillée d'un sujet » (Le Moniteur, t. 2, p. 485); b) 1862 mus. (BERLIOZ, À travers chants, p. 20); c) 1890 phot. (DG). Dér. du rad. de développer; suff. -ment1. Fréq. abs. littér. :4 413. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 6 348, b) 4 270; XXe s. : a) 5 258, b) 7 900. Bbg. ANDRÉ (P.). Le Vocab. du violoniste. I. Vie Lang. 1972, p. 685. — CHEVRY (G.R.). Nouv. développements sur le développement. Déf. Lang. fr. 1966, n° 33, pp. 37-39. — GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, pp. 96-97. — QUEM. 2e s. t. 1 1970.

développement [devlɔpmɑ̃] n. m.
ÉTYM. Fin XIVe, desvelopemens, répandu XVIIe-XVIIIe; de développer.
A (Spatial).
1 Rare ou sc. Action de donner toute son étendue à (qqch.). Déployer, dérouler. || Le développement d'une pièce d'étoffe, d'un écheveau. Déroulement.
Spécialt. || Le développement d'une armée. Déploiement.
(1694). Géom. Extension, sur un plan, de la surface d'un corps solide. Projection. || Le développement d'un cube.Développement d'une courbe.Math. || Développement d'une expression algébrique. || Développement d'une fonction en série.
2 (1886, in Petiot). Cour. Distance développée par un tour complet des pédales d'une bicyclette. || Braquet donnant un développement de 7 m.(1859, in Petiot). Escr. Forme courante de l'attaque, constituée du déploiement du bras, suivi de la fente.
3 (1890). Action de développer une pellicule photographique. || Développement et tirage. || Révélateur utilisé pour le développement. || Développement d'un cliché, d'une pellicule.
B (Temporel).
1 (1755). Action de se développer (organisme; organe); évolution de ce qui se développe. || Le développement d'un organisme, d'un organe. Croissance. || Le développement d'un germe, d'une graine. Germination, naissance. || Développement des pousses, des bourgeons, d'une tige. Pousse. || L'embryologie étudie le développement des embryons. || Développement physique. || Les phases, les stades du développement. || Troubles du développement. || Arrêt du développement. || Développement précoce, tardif. || Qui a terminé son développement. Adulte. || État de développement complet. Épanouissement, maturité.
Le développement des espèces. Évolution, transformation.
Par anal. || Le développement des facultés mentales. Enrichissement, épanouissement (→ Accroissement, cit. 2). || Le développement de l'intelligence, de l'esprit par la culture, l'éducation. Formation.
2 Fait de prendre de l'extension, de progresser. Progression; extension. || Le développement d'une maladie. Cours, évolution. || Le développement des sciences. Progrès. || Le développement d'une ville. Agrandissement. || Le développement d'un champ de recherches. Élargissement.Le développement du commerce, de l'industrie. Accroissement, augmentation. || Le développement d'une affaire, d'une entreprise. Essor, extension. || Affaire prospère, en plein développement. || Le développement d'une civilisation. Évolution.Le développement du corps, des muscles. || Arriver à son plein, à son entier développement, à tout son développement. || « Les premiers développements de l'enfance » → ci-dessous, cit. 2.
1 L'idée darwinienne d'une adaptation s'effectuant par l'élimination automatique des inadaptés (…) a déjà bien de la peine à rendre compte du développement progressif et rectiligne d'appareils complexes (…)
H. Bergson, l'Évolution créatrice, p. 56.
2 Les premiers développements de l'enfance se font presque tous à la fois. L'enfant apprend à parler, à manger, à marcher à peu près dans le même temps. C'est ici proprement la première époque de sa vie.
Rousseau, Émile, I.
3 Je ne veux plus comprendre une morale qui ne permette et n'enseigne pas le plus grand, le plus beau, le plus libre emploi et développement de nos forces.
Gide, Journal, Neuchâtel, oct. 1894.
4 Elle (la Vénus de Cnide) résume la forme de toutes les Vénus antiques dont elle a fixé le type qui résulte d'une harmonieuse répartition de la graisse combinée avec un beau développement des muscles.
Paul Richer, Nouvelle Anatomie artistique du corps humain, t. V, p. 271.
5 L'un des traits caractéristiques du développement de l'Homme, c'est la lenteur.
Jean Rostand, l'Homme, II, p. 36.
6 Elle n'a pas quarante-huit heures à vivre (…) En mon absence, le mal est arrivé à tout son développement (…)
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 753.
7 Le but du monde est le développement de l'esprit, et la première condition du développement de l'esprit, c'est sa liberté.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Préface, p. 15.
8 C'est que la sensualité est la condition mystérieuse, mais nécessaire et créatrice, du développement intellectuel.
Pierre Louÿs, Aphrodite, Préface, p. 9.
9 (…) le développement de l'humanité ressemble à celui de l'individu, qui a une enfance, une jeunesse, une virilité, une vieillesse.
Renan, Dialogues et fragments philosophiques, p. 64.
Loc. Pays, région en voie de développement, en développement (forme utilisée par l'O. N. U.), dont l'économie n'a pas atteint le niveau de l'Amérique du Nord, de l'Europe occidentale, etc. (euphémisme créé pour remplacer sous-développé). → 1. Pays, cit. 6.1.
9.1 … (ce qui n'empêche en rien le recours aux pays « en voie de développement » comme sources de main-d'œuvre et de matières premières, comme lieux d'investissement, mais ce n'est plus la préoccupation dominante).
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 113-114.
Le développement d'un parti politique, d'une religion, d'un mouvement. Extension, propagation, rayonnement.
Le développement d'un système, d'une doctrine. || Développement logique d'un raisonnement. Déduction.
Façon dont qqch. est développé. || Développement exagéré, excessif. Gigantisme, hypergénèse, hypertrophie. || Développement insuffisant (hypotonie, nanisme…).Il veut donner à son entreprise un développement considérable. Ampleur, extension.
3 Façon dont se déroule (qqch.). || Le développement d'un procès. || Le développement d'un projet (→ Exécution : projet en voie d'exécution). || Le développement d'une situation, d'une intrigue, d'une action dramatique. Action, déroulement, enchaînement, marche.
Au plur. Prolongement, suite. || Les développements d'une affaire.
4 (Av. 1842). Exposition détaillée (d'un sujet). Exposé; détail. || Un long développement. Tirade. || Ajouter quelques développements superflus. Amplification, longueur. || Développements rhétoriques. Broderie, embellissement, ornement.
10 (…) j'ai découvert cette vérité que je crois capitale : que la tragédie est le développement d'une action et la comédie d'un caractère.
Stendhal, Journal, p. 50.
11 Avant de répondre, Michels tâta du regard l'assemblée puis il se lança dans un long développement avec toutes sortes de distinguos et de détours, et une grande abondance de gestes.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XVI, p. 180.
Développement d'un thème musical. || Exposition et développement.
5 (De l'angl. des États-Unis development « mise au point »). Anglic. a Phase de la fabrication (d'un produit, d'un matériel) qui suit sa conception et qui se termine à la réalisation des têtes de série. || Étude et développement d'un matériel d'armement.
b Spécialt. Inform. || Développement de logiciels : activité consistant à créer des programmes informatiques ( Développeur). || Le développement d'un logiciel comporte une phase d'analyse du problème à résoudre, une phase de définition, une phase d'implémentation et une phase de test.
CONTR. Enveloppement; enroulement, entassement, groupement, regroupement, repliement. — Amaigrissement, appauvrissement, chute, déclin, décrépitude, décroissance, diminution, maigreur, nanisme, raccourcissement, ralentissement, régression, restriction, rétrécissement, sclérose, stagnation.
COMP. Sous-développement, surdéveloppement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Developpement — Développement Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Developpement (R-D) — Développement technologique Pour les articles homonymes, voir Développement. Le développement consiste à transformer un concept de nouveau produit, procédé ou service en réalisation industrielle prête à être commercialisée ou exploitée. Selon le… …   Wikipédia en Français

  • Développement (R-D) — Développement technologique Pour les articles homonymes, voir Développement. Le développement consiste à transformer un concept de nouveau produit, procédé ou service en réalisation industrielle prête à être commercialisée ou exploitée. Selon le… …   Wikipédia en Français

  • Développement (r-d) — Développement technologique Pour les articles homonymes, voir Développement. Le développement consiste à transformer un concept de nouveau produit, procédé ou service en réalisation industrielle prête à être commercialisée ou exploitée. Selon le… …   Wikipédia en Français

  • développement — DÉVELOPPEMENT. s. m. Action ou effet de développer. Il s emploie au propre et au figuré. Le développement d un plan par les faces et les profils. Le développement d un système, etc …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Developpement — (fr., spr. Dewelopp mang, Entwickelung, Entfaltung, Erklärung), 1) die einzelnen Risse des Grundes u. der einzelnen Stockwerke eines Gebäudes; 2) so v.w. Aufmärsche aus der Colonne. Daher Developpiren, entwickeln, entfalten …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Développement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Développement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • développement — (dé ve lo pe man) s. m. 1°   Action de développer, de déployer, de dérouler. Le développement d une pièce d étoffe. 2°   Terme d architecture. Extension, sur une surface plane, des surfaces qui enveloppent un voussoir ou toute autre pièce de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉVELOPPEMENT — s. m. Action de développer, de se développer ; ou Le résultat de cette action. Il s emploie au propre et au figuré. Le développement d une pièce d étoffe, d une tapisserie roulée. Le développement d un bourgeon. Avant que le corps arrive à son… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉVELOPPEMENT — n. m. Action de développer, de se développer ou Résultat de cette action, au propre et au figuré. Le développement d’une pièce d’étoffe, d’une tapisserie roulée. Le développement d’un bourgeon. Avant que le corps arrive à son entier développement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)